Slider

Je n'ai pas de juste milieu

lundi 9 janvier 2017

jenaipasdejustemilieu
Hey,

Cette année, je n'ai cessé de tout remettre en question : moi, les situations, les autres, moi et re-moi.

Je ne suis pas sociable, j'agis au feeling avec les autres et ne force jamais avec les gens qui me font mauvaise impression, sauf si j'y suis forcée. Je sais que, pour beaucoup de personnes, agir de cette façon est mal ! Car, je peux passer à côté de personnes extraordinaires, mais l'histoire de ma vie est tout autre. Toutes ces fois, où, j'ai fait des efforts pour me sociabiliser avec ce genre de personne, je l'ai regretté... Avec le temps, j'ai appris qu'il ne fallait pas faire confiance à tout le monde, même à nos proches. 

Il a aussi fallu, que je travaille sur mon indifférence ! Parce que oui, je ne sais pas non plus faire semblant. Expressive, on voit tout de suite sur mon visage qu'une personne ou situation m'agace. Il m'arrivait de refuser la politesse à des personnes que je trouvais irrespectueuses (et donc qui ne méritaient pas mon attention). Une vraie petite peste !




Je réfléchis constamment et surtout beaucoup trop ! Alors en 2015, je me suis dit que je ne pouvais pas passer ma vie à ignorer les gens, même les cons. Alors, j'ai décidé de ne plus vivre dans la colère ou l'agacement. Plus motivée que jamais, j'ai décidé de commencer par pardonner toutes les personnes à qui j'en voulais. J'ai appris à ne plus m'énerver face aux gens bornés. Mais là encore, je suis allée beaucoup trop loin. J'étais une petite peste et je suis devenue l'opposé.

Quand on donne un doigt, on se retrouve sans le bras tout entier donc on décide finalement de ne plus donner, à ce moment-là les reproches fussent ! Un jour, on m'a même reproché de ne pas être disponible, parce que j'avais des partiels et pendant plusieurs jours. Bien entendu, je n'ai pas voulu heurter donc, j'ai pris le temps de mes révisions pour me justifier plusieurs jours, écouter les plaintes et j'ai raté mes partiels. Après ces événements, ma mère m'a donné un sage conseil :

S'entourer de personnes qui sont constamment en demande et qui se mettent dans des situations problématiques en permanence, à un impact négatif sur nos propres vies. En particulier quand ces personnes ne font rien pour arranger les choses. Ils finissent par penser que c'est à nous de résoudre leurs problèmes.

La seconde situation, qui me fait dire que j'ai été trop loin : c'est celle où, j'étais face à un proche qui ne savait pas discuter. Je m'explique, j'ai connu au moins 3 personnes, qui provoquaient des discussions et qui finissaient au bord de l'explosion, parce que je n'avais pas le droit d'être en désaccord avec eux.

Vous voyez ce genre de discussion qui perd tout son sens tellement, la personne en face tente d'avoir raison. Pourtant, dans une discussion, le but n'est pas d'avoir raison et nous avons tout le droit de penser différemment et aussi le devoir d'accepter que cela dépasse les autres, tout en sachant que quelque part un être pense sûrement comme nous (oui, oui, j'avais prévenu, que je réfléchissais trop ahaha).

Tout ça, pour dire qu'on ne devrait pas s'emporter quand quelqu'un n'est pas de notre avis, au contraire, c'est toujours constructif. Ou alors si je laisse la peste sur mon épaule parler "si on ne sait pas échanger, on n'échange pas"

Selon un de mes amis proches, ma façon réagir envenime les choses avec ce genre de personne. Car, je me présente Jay, miss désinvolture, quand je trouve que les choses vont trop loin, pour pas grand-chose, je montre mon désintérêt et je deviens passive dans l'échange (en gros! je laisse parler et j'attends la fin, j'appel ça "mettre mon cerveau sur off"). Pour ma défense, je n'ai jamais vu une personne bornée dire "arrêtons-nous là", donc ça m'épuise. En résumé, je ne sais toujours pas comment agir face à une personne bornée.

Aujourd'hui, j'en suis au stade où j'ai un cercle très restreint avec lequel je me dispute peu, car on arrive à échanger et à accepter les critiques ou du moins après petite réflexion pour certains.

Par contre, tout au long de l'année, j'ai expérimenté mon manque d'expérience dans la gestion du pardon. Eh oui, je passe l'éponge facilement, en particulier quand il ne faut pas. J'essaierais de réfléchir à deux fois avant de rendre service, pardonner ou de me proposer en tant que soutiens dans des situations ingérables. Surtout, J'espère apprendre rapidement à dire non !

libravibe

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Dites moi tout

CopyRight © | Theme Designed By Hello Manhattan