Slider

L'amitié ou l'art de la langue de bois

jeudi 6 avril 2017

Hello vous,

Dernièrement, j'évoquais, la difficulté que représente l'amitié dans nos vies. Sachez, que je n'avais pas terminé ! Et bien oui, mon article était trop long, alors vous avez le droit à une deuxième partie, plus courte mais nécessaire pour finir ma réflexion. Pour clôturer le sujet, je souhaitais parler de la transparence en amitié.

En général, tout le monde est d'accord pour dire que la confiance est primordiale dans toutes relations, il faut aussi pouvoir, tous se dire et s'accorder du temps mutuellement.

Jusque-là tout va bien ! Sauf que nous n'avons pas tous les mêmes caractères et souvent, il y a cet ami à qui on ne peut rien dire parce qu'il est susceptible ou alors il y a des situations où nous, nous retrouvons entre deux et tout simplement la plus répandue, celle où notre nature humaine nous rattrape et nous nous mettons à parler d'un membre du groupe en son absence en bien et surtout en mal.

Je vous vois venir avec vos "Ohlala, change d'amis ma petite", mais soyons honnêtes... Je le fais, mes amis le font en mon absence, nous le faisons tous. C'est quelque chose d'humain, même si c'est malsain dans le fond. L'amitié et quelque chose d'hypocrite et pas qu'un peu et cela peut partir de la plus banale des discussions.

On sait que c'est un comportement qui peut avoir de fortes conséquences, mais on y va quand même... C'est vraiment étrange. C'est vrai que parfois, les choses ne sont pas dites parce que les conséquences pourraient être terribles, toutefois n'est-ce pas pire de ne pas se confronter au problème et de tourner autour du pot ?!

Il y a tellement de questions que je me pose et si peu de réponses parce que chaque situation est particulière. C'est parfois impossible de juste foncer dans le tas, quand il s'agit de personnes qui comptent réellement dans nos vies. Pourtant, la légende veut que les amis devraient pouvoir, tout se dire et tout entendre... Sauf que souvent, les légendes sont fausses ! 

Comment faut-il voir ce genre de situations ? Sommes-nous tous des personnes en qui nos amis ne peuvent avoir confiance ? Sommes-nous, au contraire, trop prévenants ? Sommes-nous des lâches ou simplement des êtres humains ? 

2 commentaires:

  1. Aloooors... Comme je le disais, j'adoooooore, ce sujet.
    Le cas dont tu parles, je le connais et j'ai été plusieurs fois confrontée à la ce genre de situations. Il y a parler en mal pour parler en mal et parler en mal pour faire bouger les choses. Je suis très franche comme personne et très impulsive (mais je suis de plus en plus réfléchie aussi) et pour ne pas arranger les choses, en amitié, la confrontation en me fait pas peur. Donc c'est vrai que ça aide... Quand on se retrouve à parler en mal d'un(e) ami(e) sans vouloir éclairer la personne ou la changer, c'est de l'hypocrisie et de la méchanceté et c'est surtout contre-productif car cela n'aide pas la personne au final étant donné qu'elle n'est pas au courant et qu'elle ne peut pas changer dans ce cas-là.

    Il y a de cela presque un an, avec une amie, nous nous sommes rendues compte qu'une autre amie avait un comportement qui ne nous convenait pas. Nous en avons parlé toutes les deux et ça en était venu au point où on ne voulait plus vraiment se voir car 1. on se sentait coupables de parler de la troisième dans son dos, 2. on ne voulait pas l'exclure mais on ne voulait pas la voir non plus. Du coup, on s'est vite décidées à lui dire. Nous nous sommes vues à 3 et nous lui avons dit ce que l'on avait à lui dire. Ça a été moche, elle est partie en claquant la porte et ne nous a pas adressé la parole pendant 3 mois, moi beaucoup plus car elle m'en voulait énormément. Elle a fini par digérer et comprendre que ça venait d'un bon sentiment, que nous étions ses amies et que nous le faisions pour son bien. Et c'est exactement ce que l'on s'est répétées pendant 1 semaine avant de lui parler et que la connaissant, nous savions à quoi nous attendre. Notre amitié est repartie de plus belle. Et j'ai d'autres exemples encore mais comme à chaque fois je te laisse des paragraphes entiers, je vais me contenter de cet exemple là. Quoiqu'il en soit, c'est la raison qui se cache derrière le "critiquer une personne" qui fait toute la différence. La critique constructive et la critique négative, juste histoire de faire la conversation.

    RépondreSupprimer
  2. J'ai peu d'amis comme ça, qui réalisent que c'est pour leur bien. En général, j'ai sois ceux à qui on peut tout dire, soit ceux à qui tu ne peux vraiment rien dire et qui s'enfoncent dans leur bêtise. Dans ces cas-là, quand je vois que plus personne n'a rien à dire de positif (moi y comprit), je m'éloigne.

    J'ai le même ami depuis le lycée et quand je suis en colère, je manque de tact et la plupart du temps, le peu d'amis qui me reste à déjà expérimenter la remise en place (lol voilà pourquoi, je sais à qui on ne peut rien dire) et même si les amitiés sont précieuses aujourd'hui. J'estime que je n'ai pas l'âge de me battre avec des adultes pour leur faire comprendre qu'ils vont trop loin (ou pas assez).

    RépondreSupprimer

Dites moi tout

CopyRight © | Theme Designed By Hello Manhattan