Top Social

mercredi 10 mai 2017

Et si on allait mieux ?

et-si-on-allait-mieux

Salut les mecs,

Il serait peut-être temps de justifier l'absence soudaine d'articles alors que j'étais bien lancée... Il y a plein de raisons, la principale est que j'ai manqué de temps et de motivation, mais surtout de temps (j'insiste ahah). Est-ce que ça m'a manqué ? Honnêtement au début non... Parce que j'ai eu un ras-le-bol de tout, puis au final, j'ai fini par me ressaisir sur certains points et le manque de temps a retardé le come back (pour vous dire, j'ai un article sur 50 Nuances plus sombres de prêt, sauf que c'est un peu tard). BREF !

Donc la comme ça, je suis dans le truc ! D'assez mauvaise humeur, mais quand même optimiste donc je me suis dit que maintenant que j'avais de nouveau le temps un article sur le vif pour redémarrer, ça serait cool, du moins sur le papier.

Des raisons d'être au fond du trou ?


Ces derniers temps pas mal, la plupart sont personnelles, mais dans celles qui ne le sont pas il y a genre : 
- le chômage qui s'éternise malgré les recherches, avec tout ce que ça implique (interrogation sur l'avenir, perte de confiance, isolement, jugement, baisse des finances, etc.). 
- une courte expérience d'un job "alimentaire" avec une équipe désagréable à souhait. 
- la perte de mes lunettes de vue.
- la perte de mon permis de conduire (la carte) dont le renouvellement est payant.

En soi, même si je ne donne pas les raisons plus personnelles, c'est déjà suffisant.


Rien n'est insurmontable


Alors, j'ai bien eu envie de péter un plomb et de remettre la vie en question. Je l'aurais, d'ailleurs fait auparavant, mais aujourd'hui je me pose la question : " pourquoi faire ? Why ? Porque ? À QUOI ÇA SERT ? Qu'est-ce que ça change ?".

En étant honnête avec moi-même, ça ne changerait pas la situation de tout envoyer valser, au contraire ça l'empirerait sûrement, alors mieux vaut se bouger.

Une meilleure solution s'offre à nous : faire en sorte de régler le problème par tous les moyens, laisser couler et se dire que tout finit par s'arranger.

Comme parfois régler les choses ne porte pas ses fruits ou pas assez rapidement. J'ai décidé d'être dans l'excès d'optimisme. C'est-à-dire que quand quelque chose me tracasse, je ne dois pas y penser plus d'une heure par jour et pas du tout, le lendemain. C'est banal, mais ça fait du bien parce que dans le fond ne pas rester focaliser sur les choses négatives, me/nous pousse à aller de l'avant.

C'est l'unique conclusion, de mes quelques semaines d'isolement, oui juste ça, c'est "vide" mais important et finalement, je me sens bien et je pense n'avoir jamais été aussi contente d'être joyeuse (je vais quand même essayer de ne pas devenir la reloue de service qui est trop contente en permanence, ahah).


Pour fêter ça, dansons ! (Je suis vintage, j'ai 25 ans)


Rick James - Super Freak

 

The supremes -  You can't hurry love


James Brown - Get up offa that thing


Diana Ross - Upside down


Earth, wind and fire - Let's groove 


Aretha Franklin - Respect


Sois le premier à commenter !
Enregistrer un commentaire

Dites moi tout

Custom Post Signature

Custom Post  Signature