Top Social

Featured Posts Slider

Affichage des articles dont le libellé est Humeur. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Humeur. Afficher tous les articles
vendredi 19 mai 2017

Si on fermait nos G***les ?!

Etre-a-lecoute
Salut les mecs,

Aujourd'hui billet d'humeur, pour ne pas changer ! J'avais envie de parler de l'écoute ! De l'attention ! Parce que oui nous autres les humains ne sommes pas tous à l'écoute de façon innée, pour certains ça relève même de l'effort de juste être à l'écoute.

On m'a toujours dit que j'étais observatrice, j'analyse les comportements des gens autour de moi, car tout le monde sait que le corps humain a son propre langage qui signifie beaucoup, parfois plus que les mots. J'ai toujours été, comme ça, depuis petites. Il m'arrive de me tromper, alors rien ne vaut les mots parfois. Ça simplifie la compréhension.

Et c'est là le problème ! S'il est déjà difficile de mettre des mots sur certaines choses, imaginer devoir échanger avec une personne qui n'écoute pas ce qu'on lui dit.

Entendre & écouter, ce n'est pas pareil !

Quand une personne nous dit que l'on n'écoute pas, nous avons tous tendance à nous braquer. Genre, si l'on est capable de répéter, c'est que l'on a écouté et bien non et même NON !

C'est logique, on entend ce que dit l'autre, c'est pour ça qu'il est parfaitement possible que l'on soit capable de répéter. La question à se poser, c'est "est-ce que j'étais attentive ? Qu'est-ce qu'il a voulu me dire par là ?", écoutez, c'est aussi faire attention au langage corporel et l'intonation de la voix de celui qui parle, afin de bien comprendre l'état dans lequel il se sent et ce qu'il veut dire.

Vous avez déjà remarqué que quand on se dispute par sms avec une personne, ça finit toujours mal, en incompréhension ou autres. C'est simple, on lit un écrit sans voir, ni entendre la personne et logiquement on interprète (et mal) ce que l'on lit.

Ecoute pour comprendre et non pour répondre.


Alors, je n'ose même pas parler de ce type de cas, mais j'y suis bien forcé parce qu'il est bien trop courant. On est encore beaucoup, trop à écouter pour répondre et non comprendre ce qui revient en réalité à laisser parler ou pas la personne sans prêter la moindre attention à son discours dans l'ultime et unique but de répondre (souvent la contredire).


C'est le comportement le plus horrible à avoir, surtout face à une personne qui a du mal à s'ouvrir. Au final, il y a des chances qu'elle ne le face plus avec nous, car elle sait que l'on bafouera ses discours, comme s'il n'avait aucune valeur.

Avez-vous déjà pensé au fait que c'est le comportement le plus méprisant qu'il soit dans une discussion de placer son discours et donc son avis au-dessus de celui de l'autre en refusant ne serait-ce que d'écouter ce qu'il dit. Concrètement, ça fait de nous d'horrible personne.

Le meilleur pour ceux qui ne se rendent pas compte, c'est d'inverser la situation, mais POUR DE VRAI !! C'est-à-dire, pour les plus bornés, est-ce que vous accepteriez d'avoir des choses sur le coeur et ne pouvoir les exprimer parce que l'on vous fait ressentir ou on vous dit que c'est de la MERDE ?

Et rien ne sert de rouler des yeux, en disant que ce n'est pas grave, que vous ne le prendriez pas mal, que vous savez garder ça pour vous ou que vous ne savez pas. Parce que c'est de la mauvaise foi ! Soyons honnête avec nous-mêmes et apprenons à réellement écouter, par politesse, par bienveillance ou simplement pour grandir un peu.
mercredi 10 mai 2017

Et si on allait mieux ?

et-si-on-allait-mieux

Salut les mecs,

Il serait peut-être temps de justifier l'absence soudaine d'articles alors que j'étais bien lancée... Il y a plein de raisons, la principale est que j'ai manqué de temps et de motivation, mais surtout de temps (j'insiste ahah). Est-ce que ça m'a manqué ? Honnêtement au début non... Parce que j'ai eu un ras-le-bol de tout, puis au final, j'ai fini par me ressaisir sur certains points et le manque de temps a retardé le come back (pour vous dire, j'ai un article sur 50 Nuances plus sombres de prêt, sauf que c'est un peu tard). BREF !

Donc la comme ça, je suis dans le truc ! D'assez mauvaise humeur, mais quand même optimiste donc je me suis dit que maintenant que j'avais de nouveau le temps un article sur le vif pour redémarrer, ça serait cool, du moins sur le papier.

Des raisons d'être au fond du trou ?


Ces derniers temps pas mal, la plupart sont personnelles, mais dans celles qui ne le sont pas il y a genre : 
- le chômage qui s'éternise malgré les recherches, avec tout ce que ça implique (interrogation sur l'avenir, perte de confiance, isolement, jugement, baisse des finances, etc.). 
- une courte expérience d'un job "alimentaire" avec une équipe désagréable à souhait. 
- la perte de mes lunettes de vue.
- la perte de mon permis de conduire (la carte) dont le renouvellement est payant.

En soi, même si je ne donne pas les raisons plus personnelles, c'est déjà suffisant.


Rien n'est insurmontable


Alors, j'ai bien eu envie de péter un plomb et de remettre la vie en question. Je l'aurais, d'ailleurs fait auparavant, mais aujourd'hui je me pose la question : " pourquoi faire ? Why ? Porque ? À QUOI ÇA SERT ? Qu'est-ce que ça change ?".

En étant honnête avec moi-même, ça ne changerait pas la situation de tout envoyer valser, au contraire ça l'empirerait sûrement, alors mieux vaut se bouger.

Une meilleure solution s'offre à nous : faire en sorte de régler le problème par tous les moyens, laisser couler et se dire que tout finit par s'arranger.

Comme parfois régler les choses ne porte pas ses fruits ou pas assez rapidement. J'ai décidé d'être dans l'excès d'optimisme. C'est-à-dire que quand quelque chose me tracasse, je ne dois pas y penser plus d'une heure par jour et pas du tout, le lendemain. C'est banal, mais ça fait du bien parce que dans le fond ne pas rester focaliser sur les choses négatives, me/nous pousse à aller de l'avant.

C'est l'unique conclusion, de mes quelques semaines d'isolement, oui juste ça, c'est "vide" mais important et finalement, je me sens bien et je pense n'avoir jamais été aussi contente d'être joyeuse (je vais quand même essayer de ne pas devenir la reloue de service qui est trop contente en permanence, ahah).


Pour fêter ça, dansons ! (Je suis vintage, j'ai 25 ans)


Rick James - Super Freak

 

The supremes -  You can't hurry love


James Brown - Get up offa that thing


Diana Ross - Upside down


Earth, wind and fire - Let's groove 


Aretha Franklin - Respect


lundi 24 avril 2017

Les bouchons ne sont jamais une perte de temps


Hello vous,

Ces trois dernières semaines, peu importe le jour et l'heure à laquelle j'ai pris la route, il y avait des bouchons. Vous me direz que c'était les vacances scolaires et bien, sachez que les cours ont repris et pourtant bouchon, il y a toujours.

Ce n'est pas moi qui conduisais la plupart du temps donc c'était facile de garder mon calme. Sauf, que même quand je conduis, je reste calme dans les bouchons même si c'est chiant, ça ne me dérange pas plus que ça.

Réfléchissez deux petites secondes, (à part quand on est en retard) vaut mieux être seule ou avec des personnes familières, coincé dans les bouchons, dans le confort de sa voiture, plutôt qu'entassé(e) sous l'aisselle d'un inconnu (parce qu'on est minuscule), dans une rame de métro !

Pour ma part, j'ai beaucoup de patience et dans les bouchons, je trouve toujours un truc à faire...

1. Je donne un concert privé (à moi-même)

C'est quelque chose de quasi-automatique. Ma voiture, c'est mon espace, c'est le seul endroit où je chante, mais genre vraiment vraiment, genre Mariah Carey discount. Chanter ça fait décompresser et ça met de bonne humeur. Mon péché mignon, c'est les chansons de mon enfance !

2. Je fais la voyeuse

Les bouchons à l'arrêt, c'est le moment où je regarde un peu les autres automobilistes, surtout ceux placés à côté de moi. Parfois, je tombe sur le jackpot ! Les gens qui chantent comme moi, ceux qui s'explorent les narines, ceux qui s'engueulent, les conducteurs qui s'échangent des cigarettes, j'ai même déjà vu une fille s'épiler les sourcils. Essayez qui sait, vous aurez peut-être un coup de foudre.

3. J'observe l'environnement autour de moi

Quand on est sur l'autoroute et le périph à allure normale, on a à peine le temps de voir ce qui nous entoure, alors j'en profite pour le faire quand il y a des bouchons. Bon, je vous avouerais qu'il n'y a pas franchement de très belles choses à voir, mais ça me permet de me repérer (j'ai le sens de l'orientation sous-développé).

4. J'enrichis ma base de données automobile

J'aime bien les voitures, quand j'ai de la chance, je croise mes modèles de luxe favori (dernièrement, la Bentley continental). Souvent, je demande à monsieur les modèles de voitures et j'approfondis mes connaissances en la matière. Disons que, ce n'est pas une occupation qui passionne tout le monde.

5. Je ne fais rien

Parfois, je fais simplement le vide dans ma tête et j'attends puisqu'il n'y a rien d'autre à faire. Croyez-moi que ça fait du bien, de respirer un bon coup et de ne penser à rien. Au lieu, de se mettre à stresser ou hurler parce que ça n'avance pas.


Il y a une réalité que nous connaissons tous hurler ne sert à rien, ça ne fluidifiera pas le trafic ! Alors les ami(e)s, un conseil détendez-vous, c'est désagréable, mais dites-vous qu'il y a bien plus grave dans la vie. À part, si vous le retard que ça entraîne peut-être lourd de conséquences ou que vous transporter quelqu'un à l'hôpital, alors là même si crier ne servira toujours à rien, c'est légitime de votre part de faire partie des stressés des bouchons.
jeudi 6 avril 2017

L'amitié ou l'art de la langue de bois

Hello vous,

Dernièrement, j'évoquais, la difficulté que représente l'amitié dans nos vies. Sachez, que je n'avais pas terminé ! Et bien oui, mon article était trop long, alors vous avez le droit à une deuxième partie, plus courte mais nécessaire pour finir ma réflexion. Pour clôturer le sujet, je souhaitais parler de la transparence en amitié.
lundi 3 avril 2017

Ces choses que je déteste


Hello,

Vous l'aurez peut-être remarqué ou pas je suis un peu comme le grinch. Je n'aime pas grand-chose et pas grand monde (je m'améliore tout de même). C'est tellement impressionnant que j'ai décidé de dresser une liste de tous ces trucs que je déteste afin de voir si j'arrivais à 100. 

Échec total ! Je vous accorde que c'est bizarre de voir ça comme un échec, mais je pensais vraiment ne rien aimer, étant donné que l'on me rabâche constamment, que je suis compliquée. Alors à ces personnes : BAM, dans vos gueules ! Désolé, je perds le contrôle de moi-même, pour ne pas changer. 

jeudi 30 mars 2017

Les amis de banlieue versus les études supérieures

student life
Coucou vous,

Nous avons tous, cette perception de l'amitié, la vraie. Du genre, "la vraie amitié, c'est de ne pas se parler pendant 54 mois et de rester soudé quand on se retrouve", "les vrais amis sont la famille qu'on se choisit". Oui, vous avez vu, je traine beaucoup trop sur Facebook (voilà, voilà, ah ah).

Je suis rentré dans l'année de mes 25 ans et je me suis rendu compte que l'amitié est quelque chose de complexe. Je trouve d'ailleurs qu'on n'en parle pas assez ! Parce que oui l'amour, blablabla, mais l'amitié aussi ça peut devenir chiant et nous faire mal à la tête.

lundi 27 mars 2017

Oups ! I did it again

Sea

Bonjour vous,

Ouais et bah non, il ne s'agit absolument pas d'une ode à Britney, mais plutôt d'une ode à la bêtise ou peut-être pas d'ailleurs.

Alors de quoi parlons-nous ? Tout simplement du fait, qu'une nouvelle fois, je me suis isolée, pas totalement cette fois, mais cela reste de l'isolement. Le pire dans tout ça, c'est qu'une nouvelle fois, je me sens bien dans mon isolement, sauf que cette fois, je n'ai pas de remords vis-à-vis des gens que ça pourrait déranger. 
mercredi 1 mars 2017

Je réfléchis beaucoup trop

Hello vous,

On ne peut pas dire que je sois simplement quelqu'un de cérébral. Parce que dans certaines situations ma réflexion devient irrationnelle. Comme je l'ai déjà dit ici, je réfléchis beaucoup trop, pour tout et n'importe quoi. On me le reproche fréquemment.

lundi 27 février 2017

Le syndrome de la fille bien

Hello vous,  

Parlons amour, c'est un sujet que je ne voulais pas spécialement aborder, car j'ai eu des relations relativement longues, donc peu et je sais que certains de ces garçons passeront par là. Je ne souhaite pas écrire quelque chose qui serait blessant ou inconvenant pour ces personnes pour qui j'ai du respect (au moins pour ceux qui passent par là).

Je ferais de mon mieux pour m'exprimer de mon point de vue et de ne parler que ce que l'on m'a fait ressentir d'un point de vue personnel. Logiquement, il ne devrait donc pas y avoir de problème d'irrespect, puisque ça sera mon ressentie vis-à-vis des mots que plusieurs d'entre eux m'ont dits, ou des situations que j'ai vécues.

jeudi 23 février 2017

Salut, j'ai des pleins de défauts

Hello vous,

J'ai pensé à titrer cet article "comme tout le monde, j'ai mes défauts", mais ça faisait trop Natasha St Pierre, du coup, j'ai abandonné cette idée.

Comme tout être humain, je ne suis pas parfaite et j'ai des défauts plus ou moins chiants pour moi et mon entourage. Il y en a dont je suis fière alors que je ne le devrais pas et d'autres qui m'embarrassent voir me handicapent dans la vie de tous les jours.
lundi 13 février 2017

Les journées babysitting

Hello,

Vous qui avez des neveux, nièces, petits cousins, cousines, filleuls, ... (rajoutez ou supprimez les mentions inutiles), cet article est pour vous ! 

Dans ma famille et dans mon cercle amical, il y a une dizaine de bambins entre 2 et 4 ans. Du coup, je n'échappe pas à un peu de baby-sitting par ci, par là. 

jeudi 9 février 2017

Suis-je heureuse d'avoir terminé mes études ?

Etudes_Sup_fac
 Hello vous, 

Je viens de recevoir, l'invitation pour ma remise de diplôme. Je devrais me sentir fière et inviter toute ma famille pour clôturer 6 années d'études supérieures et mon dernier diplôme. (j'ai enfin fini, alléluia).

Quand, je regarde en arrière, je me dis toujours que j'ai lourdement dépassé mes objectifs. Au lycée, j'étais beaucoup, plus sûr de moi et de ce que je voulais : une 206 et un bac+3. Deux objectifs atteints plus tard, il n'y a pas grand chose à dire sur la 206. Par contre, les pour les études, j'ai tenu bon parce que j'avais l'impression de ne pas avoir le choix.

lundi 23 janvier 2017

J'avais besoin de m'exprimer

javaisbesoindemexprimer
Coucou vous,

Je n'ai pas dormi, enfin très peu. Hier n'était pas une bonne journée. Je me suis demandée, s'il était judicieux de m'exprimer ici. Mais après tout, la France entière le sait maintenant, alors que cela ne change rien. 

On se dit toujours que cela n'arrive qu'aux autres, mais visiblement non. Je ne sais pas si je suis plus choquée, qu'en colère. De nos jours, on apprend des nouvelles importantes via les réseaux sociaux, alors que ce n'est pas approprié, mais l'évolution des pratiques veut ce genre de chose.

lundi 16 janvier 2017

Qui se ressemble, s'assemble !

SMS_libravibe
 Salut vous,

En discutant avec mes potes, j'ai eu une illumination ! Je me suis dit : "oh ! Mais c'est qu'on n'est pas vraiment comme tout le monde, nous dit donc". On a quasiment tous entre 25 et 23 ans, il y a un mythe qui dit qu'on est à l'âge adulte et tout, et tout, sauf que l'âge adulte a l'air de nous avoir oublié. 

En les relisant, parce que, je suis ce genre de maboule qui relie ses messages. Je me suis rendu compte que trois de mes ami(e)s reviennent constamment. Ce ne sont pas les trois seuls avec qui j'ai des conversations anormales ou relativement étranges, mais visiblement, c'était assez mouvementé dans nos têtes ces temps-ci et ils représentent trois périodes bien distinctes de ma vie.
lundi 9 janvier 2017

Je n'ai pas de juste milieu

jenaipasdejustemilieu
Hey,

Cette année, je n'ai cessé de tout remettre en question : moi, les situations, les autres, moi et re-moi.

Je ne suis pas sociable, j'agis au feeling avec les autres et ne force jamais avec les gens qui me font mauvaise impression, sauf si j'y suis forcée. Je sais que, pour beaucoup de personnes, agir de cette façon est mal ! Car, je peux passer à côté de personnes extraordinaires, mais l'histoire de ma vie est tout autre. Toutes ces fois, où, j'ai fait des efforts pour me socialiser avec ce genre de personne, je l'ai regretté... Avec le temps, j'ai appris qu'il ne fallait pas faire confiance à tout le monde, même à nos proches. 

lundi 2 janvier 2017

Comment se relever après un évènement dramatique ?

Comment_Se_relever_drame
Hey,

Aujourd'hui, je souhaite répondre à une question extrêmement difficile à travers le témoignage de mon expérience personnelle : "Comment se relever après un événement dramatique ?".

J'ai 25 ans et j'ai dû faire face à une procédure judiciaire de 6 ans, ainsi qu'une hémorragie interne qui aurait pu me coûter la vie durant cette même période (ne soyez pas têtu et allez chez le médecin en cas de douleur suspecte). J'aimerais entrer plus en détails sur les événements que j'ai traversés, mais certains de mes proches ne sont que partiellement ou pas du tout au courant et par respect, je n'aimerais tout simplement pas qu'ils l'apprennent en le lisant ici.

mardi 27 décembre 2016

Rétrospective de 2016 et nouveaux objectifs pour 2017

Retrospective_2016
Hello vous,

L'année 2016 est passée à vitesse grand V. En y repensant, je ne me souviens absolument pas des objectifs que je m'étais fixé pour cette année tant l'obtention de mon master m'a obsédé cette année. J'ai le souvenir de quelques tentatives qui ont été vaines de me mettre au sport, de manger mieux (le seul objectif tenu, bien qu'à approfondir), mais pas plus...

Le Bilan de cette année 2016 reste assez mitigé entre l'obtention de mon Master 2, qui clôture mes études supérieures (mais annonce aussi, le début du chômage post-diplôme), une nouvelle vie de couple, mes problèmes de santé et la révélation de la maladie d'un être proche. Ce ne fut pas une année de tout repos. 

mardi 22 novembre 2016

Apprendre à renoncer

Apprendre_a_renoncer

Coucou tout le monde,


J'ai décidé de changer le nom du blog SuperOrdinaire. Ma vie a bien évolué depuis, j'ai terminé mon master, j'ai connu quelques hauts et quelques bas. Et suite aux encouragements de mon entourage, je reprends la rédaction d'un blog (nouveau blog pour une nouvelle vie).

Le premier billet ne sera pas très gai. Je souhaiterais parler "de lâcher prise" en amour. Car on le sait maintenant, l'amour ne suffit parfois pas à sauver une relation. Même si, l'amour nous est vendu comme un magnifique conte de fées, on oublie qu'il peut aussi s'avérer destructeur et donc douloureux. Il arrive que l'on tombe amoureux d'une personne, que cet amour soit réciproque, mais que cela ne soit pas suffisant pas à sauver nos petits cœurs.

Custom Post Signature

Custom Post  Signature